Le monde d'Artamène

Mélanges d’informations


Dans plusieurs passages du roman, on peut constater que les Scudéry n’ont pas eu recours qu’à une seule source. En effet, il arrive qu’on puisse établir presque avec certitude que certaines informations sont extraites d’un auteur précis, tandis que dans ce même passage, parfois insérées à l’intérieur de l’extrait identifié, peuvent venir s’ajouter des données étrangères. Occasionnellement il est possible de reconnaître l’origine de ces données. C’est le cas, par exemple, pour le passage sur la prise de Babylone où sont entremêlés des fragments d’Hérodote et de Xénophon. Il arrive aussi que des textes anciens soient associés à des textes contemporains de la rédaction du roman : dans le récit de la bataille de Thybarra, le cadre donné par Xénophon est complété par une retranscription presque exacte d’un texte du XVIIe siècle relatant la bataille de Lens.

A d’autres endroits, les informations intruses n’ont pas encore pu être identifiées. On le constate notamment dans le passage sur les sacrifices des Perses, où est inséré le nom d’Orosmade au sein d'un passage tiré d’Hérodote.

De même, le récit de la lutte de Sesostris contre le crocodile contient à la fois des notations provenant de plusieurs auteurs antiques, et d’autres qui sont étrangères à ces textes. Il en est de même pour le récit du passage du Ginde, où les informations sont principalement extraites d’Hérodote, mais avec toutefois quelques divergences. On peut alors imaginer que les auteurs ont eu recours soit à des œuvres intermédiaires, soit à leur propre imagination.

Par ailleurs, une lettre de Madeleine de Scudéry à Daniel Huet montre qu’à la fin de sa vie, l’auteur a eu recours aux conseils de son ami érudit pour l'éclaircissement de questions géographiques sur la région de l’Euphrate. Ce genre d’interaction a aussi pu avoir lieu lors de la rédaction du Grand Cyrus.

JR




© Projet Cyrus.
La reproduction comme l'impression en sont réservées à un usage personnel. Pour toute question : equipe@artamene.org