Le monde d'Artamène

Aglatidas et la jalousie


L’ « Histoire d’Aglatidas et Amestris » (texte) présente le cas exemplaire de la naissance, du développement et des conséquences irréversibles de la jalousie d’un amant (la suite de la même histoire offrira l’exemple inverse et parallèle de la jalousie du mari).

Les deux amants ont été séparés par des circonstances malheureuses (Aglatidas, qui a tué en duel un de ses rivaux, est banni pour quelque temps). La communication se limite dès lors à des échanges épistolaires. Progressivement, malgré l’absence de tout indice, Aglatidas commence à suspecter Amestris d’infidélité. Il se rend incognito à Ecbatane où elle réside, dans le dessein de l’épier. L’ayant observée à distance au cours d’une scène équivoque où elle éconduit un de ses galants, il en conclut qu’elle favorise les avances de ce rival. Une lettre équivoque est ensuite interprétée erronément de manière défavorable. Cette conjonction de malentendus, jusqu’ici équivalente à celle qui occasionnera la jalousie de Mandane, dégénère en conflit amoureux. Persuadé de la jalousie d’Amestris, Aglatidas rompt tout contact avec elle. Ce comportement est interprété par cette dernière comme l’indice d’une infidélité de son amant. En représailles, Aglatidas se résout à feindre d’aimer une autre jeune fille, pour provoquer la jalousie d’Amestris. Laquelle en vient à considérer qu’Aglatidas est véritablement infidèle. La discorde aboutit à une décision irrévocable, par l'effet d'un emportement destructeur analogue à celui qui entraîne les personnages jaloux de Cicognini : Amestris se résout à épouser Otane, celui de tous ses soupirants pour lequel elle avait le plus d’aversion.

Cette histoire connaît une suite dans la quatrième partie du roman. L’accent est mis cette fois sur la jalousie d’Otane, mari haï d’Amestris, qui s’avère souffrir du même travers qu’Aglatidas. Confronté à de nouvelles équivoques, Aglatidas parviendra en revanche à faire usage de sa raison et éviter ainsi les débordements de la passion (voir raison et passion).

CB




© Projet Cyrus.
La reproduction comme l'impression en sont réservées à un usage personnel. Pour toute question : equipe@artamene.org