Artamène ou
le Grand Cyrus


Projets
CPEM

Le Règne d'Astrée
Molière 21

Navigation
 • Recherche de mots

 • Recherche de pages
 • Téléchargement

Texte
 • Synopsis
 • Partie 1
 • Partie 2
 • Partie 3
 • Partie 4
 • Partie 5
 • Partie 6
 • Partie 7
 • Partie 8
 • Partie 9
 • Partie 10
 • Illustrations

Encyclopédie
 • Sommaire
 • Nouveautés

Documents
 • Textes sources
 • Cartes
 • Bibliographie
 • Liens








 

   

 
accueil  |   projet   |   œuvre   |   édition   |   contacts     


Modes d'affichages :   texte continu texte et images 
Impression :                   texte continu  texte paginé 
Fiches :                           masquer les fiches 
Navigation :                    masquer les résumés 
Taille du texte :             agrandir la police  réduire la police 
Aide :                               utilisation des options d'affichage 

   Page 1 de l'avertissement de la partie 10


AU LECTEUR.
Enfin me voicy au bout d'un fort long labeur, et vous au bout d'une fort longue lecture. J'espere que la dixiesme et derniere Partie du Grand Cyrus, ne sera pas moins heureuse que les neuf autres l'ont este : et comme je ne m'y suis pas neglige, cette esperance ne me semble pas mal fondee. Les Ouvrages de la nature de celuy cy, sont composez de tant de choses ; il faut tant d'art pour les bien faire ; et tant de travail pour les achever ; qu'apres en avoir donne deux au Public, j'avois resolu de n'en faire plus : et de jouir en repos du plus noble fruit de ma peine ; je veux dire de quelque aprobation que j'ay obtenue. Mais que sert-il de le celer ? La Gloire est une belle Dame, dont

   Page 2 de l'avertissement de la partie 10

la possession ne lasse point ; de qui les faveurs en font desirer de nouvelles ; et qui n'en donne jamais tant a ses Amants, qu'il ne luy en reste encore beaucoup a donner. Comme elle est adroite, elle scait menager les graces : et en donnant une Couronne, elle en montre une autre encore plus esclatante, que ceux qui l'aiment taschent d'obtenir. Cela veut dire, Metaphore a part, que le favorable accueil que vous avez fait a l'Illustre Bassa et au Grand Gyrus, vous fera voir un troisiesme Roman de moy, que je tascheray de mettre au dessus des deux autres : ou de faire du moins qu'il ne demeure pas au dessous. Le Siecle que j'ay choisi est Grand et illustre ; le lieu fameux ; les Personnes celebres, et les evenemens veritables si beaux, que pour peu que l'invention ny adjouste, ce Livre

   Page 3 de l'avertissement de la partie 10

ne vous desplaira pas. Mais vous n'en scaurez pas d'avantage pour cette fois : devinez le reste, ou attendez que le Temple vous explique cette Enigme. L'on commence d'imprimer un Poeme Heroique d'onze mille Vers que j'ay fait pour cette Grande Reine de Suede, qui est aujourd'huy l'objet de l'admiration de toute la Terre : de sorte que pendant que j'en verry les espreuves, je disposeray mes matieres : et bien tost apres je m'aquiteray religieusement de la promesse que je vous fais.




Haut de la page ]