Artamène ou
le Grand Cyrus


Projets
CPEM

Le Règne d'Astrée
Molière 21

Navigation
 • Recherche de mots

 • Recherche de pages
 • Téléchargement

Texte
 • Synopsis
 • Partie 1
 • Partie 2
 • Partie 3
 • Partie 4
 • Partie 5
 • Partie 6
 • Partie 7
 • Partie 8
 • Partie 9
 • Partie 10
 • Illustrations

Encyclopédie
 • Sommaire
 • Nouveautés

Documents
 • Textes sources
 • Cartes
 • Bibliographie
 • Liens








 

   

 
accueil  |   projet   |   œuvre   |   édition   |   contacts     

Présentation

Le site "Artamène" offre l'intégralité du texte du plus long roman de la littérature française, Artamène ou le Grand Cyrus (1649-1653) de Madeleine de Scudéry (13 095 pages dans son édition originale, 7443 dans cette édition en ligne).

Présenté dans sa graphie d'époque, le texte est accessible, par le moyen d'outils de visualisation, dans des présentations différenciées (pagination originelle, texte continu, reproduction photographique d'une édition d'époque, résumés ou fiches de personnages). Il est en outre muni d'un puissant moteur de recherche recherche et associé à une encyclopédie critique dénommée « Le Monde d’Artamène », fonctionnant sur le mode hypertextuel. (pour de plus amples précisions, voir l’encadré « Comment utiliser ce site ? »).

Un choix d’extraits du roman est disponible sous forme de « livre de poche » (Madeleine et Georges de Scudéry, Artamène ou Le Grand Cyrus par C. Bourqui et A. Gefen, Paris, Flammarion, collection "GF".) Ce volume est coordonné avec le site.

Ce site est issu d’un projet de recherche subventionné par le Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique et hébergé par le SITEL de l’Université de Neuchâtel. Les fonctions de recherche sont fournies par le moteur PhiloLogic en partenariat avec le Projet ARTFL de l'Université de Chicago

Il se fixe pour objectif une réflexion sur la question des ouvrages de très grande dimension de l'époque baroque, en s'attachant en particulier aux questions de structure et à leur rapport avec les modes de lecture.

 
Lire le Grand Cyrus

Artamène ou le Grand Cyrus est-il véritablement cette œuvre d'une lecture ardue, voire impossible, que les commentateurs se sont acharnés depuis trois siècles à dénigrer, même lorsqu'ils lui reconnaissaient des qualités ?

Le plus long roman français pèche-t-il vraiment par démesure, par profusion, par redondance ?

Comment dès lors expliquer le succès immense de l'ouvrage auprès du public de l'époque ?

Et si tout cela n'était qu'un problème de " lecture " ?

La lecture intime et linéaire, telle que nous l'appliquons à tous les textes littéraires, est-elle vraiment le moyen approprié d'aborder le Grand Cyrus ? Œuvre élaborée au sein d'un salon, le roman n'est-il pas lui aussi conçu en fonction du mode de consommation des genres mondains, la lecture à haute voix dans un contexte social interactif : une lecture par extraits renvoyant à d'autres extraits, devant un auditoire choisi, dont les membres sont capables de mettre en relation les composantes de l'ouvrage entre elles, de les commenter et de suggérer diverses pistes dans le développement de l'intrigue ?

Redonner une chance au Grand Cyrus, c'est peut-être retrouver ce mode de consommation originel.

A défaut de reconstituer le modèle social du salon, ne peut-on au moins en retrouver l'esprit dans les possibilités d'accès au texte et les facultés interactives propres à Internet ?

Hyperliens, c'est-à-dire renvois…

Parcours de lecture non linéaires au gré des suggestions de l'auditoire, en d'autres termes "navigation" …

Suggestions de renvois ou de mises en parallèle, autrement dit propositions interactives…

Ainsi, délivré de sa gangue de papier, transposé sur un support malléable et mobile, mué en lieu d'échanges, le roman de Madeleine de Scudéry retrouvera peut-être enfin sa lisibilité.

Comment utiliser ce site ?

L'accès au texte du roman, ainsi qu'aux illustrations d'époque, est possible à tout moment par le biais de la rubrique "Texte" dans la barre de menu de gauche. Il suffit de sélectionner la subdivision désirée (Artamène ou le Grand Cyrus est divisé en dix parties contenant chacune trois livres). Apparaît alors, « par défaut », un résumé de premier niveau. Un clic sur l’un des paragraphes de ce texte permet d’accéder à un résumé de second niveau. Un nouveau clic sur l’un des paragraphes de cette seconde série donne ensuite accès au texte du roman, présenté dans une version respectant la graphie et la pagination de l'édition de 1656, mais renumérotée en continu par nos soins.

Il est bien sûr possible d’opter pour une autre présentation, à partir d’une barre de menu qui apparaît lors de l’affichage du résumé de premier niveau (on peut ainsi, au choix, obtenir un texte accompagné ou dépourvu 1) d’une image de l’édition originale, 2) d’une pagination, 3) de résumés, 4) de fiches personnages).

Mais le texte d’Artamène est également atteignable, au travers de cheminements plus complexes, à partir 1) des résultats du moteur de recherche, 2) de la consultation des illustrations d’origine 3) de la lecture des « textes sources », 4) d’une grande partie des pages de l’ « encyclopédie ». Il suffit, encore une fois, de s’adresser à la barre de menu de gauche, qui ménage l’accès à ces diverses fonctions.

La barre de gauche permet également d'accéder au moteur de recherche (permettant de localiser un ou plusieurs termes dans l'intégralité du roman), de télécharger le texte dans divers formats, ou encore de consulter divers documents.

Quelques informations relatives à la définition du projet, à la description de l'oeuvre et aux choix éditoriaux sont disponibles sur la barre placée en haut à droite.

Les textes et documents disponibles sur ce site, sont, sauf mention contraire explicite, libres de droit, à la condition impérative d'en citer la source. L'exploitation des illustrations en revanche relève de la juridiction des bibliothèques concernées.




Haut de la page ]